Ce que vous devez savoir sur la diète cétogène

14 août, 2018 , ,

La diète cétogène est très tendance dernièrement. Il s’agit d’une diète extrêmement faible en glucides et très élevée en gras. Après 24 à 36 heures, les réserves de glycogène hépatique et musculaires sont épuisées, la sécrétion d’insuline diminue, et la formation de corps cétoniques (cétogenèse) devient la seule option pour nourrir le cerveau.

La diète cétogène, c’est quoi?

Pour obtenir l’effet de cétogenèse, l’apport en glucides doit se situer entre 20g et 50g par jour, provenant majoritairement de légumes faibles en glucides. À titre de comparaison, une alimentation équilibrée procure environ 175g à 250g de glucides par jour. Avec la diète cétogène, il n’est donc pas possible de manger des féculents ou des fruits. L’apport en gras correspond environ à 75 à 80% des calories totales, et l’apport en protéines est modéré. L’adaptation à la cétogenèse est responsable des effets secondaires souvent ressentis au début lorsqu’on suit cette diète tels que de la fatigue, des nausées, des étourdissements, des maux de tête, de la difficulté à dormir, de la constipation, une haleine de cétones et des épisodes d’hypoglycémie.

Les bienfaits possibles de la diète cétogène

La diète cétogène est utilisée depuis longtemps pour traiter l’épilepsie chez les enfants. Récemment, elle est devenue un régime populaire pour la population en général. Quelques études effectuées à court terme suggèrent que cette diète pourrait permettre de perdre du poids, d’augmenter la dépense énergétique au repos, de diminuer l’appétit et la sensation de faim et d’augmenter la satiété, d’améliorer le contrôle du diabète de même que la tension artérielle et le profil lipidique (diminution des triglycérides et augmentation du bon cholestérol HDL). Cependant, il faut comprendre qu’il s’agit d’études préliminaires et que d’autres études effectuées à plus long terme sont en cours pour mieux évaluer ces effets. En attendant, les évidences scientifiques actuelles ne supportent pas l’adoption de cette diète , sauf pour traiter l’épilepsie.

Les dangers et risques potentiels de la diète cétogène

  • Elle a été associée à une augmentation du cholestérol LDL, qui aurait plutôt un impact négatif sur la santé du cœur. Il est à noter que le fait de privilégier les bons gras pourrait peut-être permettre de contrer cet effet.
  • Elle peut créer des carences nutritionnelles, notamment en vitamines du groupe B, le bêta carotène et la vitamine C (largement retrouvés dans les fruits, légumes, grains entiers et légumineuses) de même qu’en calcium. L’apport en plusieurs composés phytochimiques ayant des propriétés antioxydantes s’avère aussi très limité. Il est d’ailleurs démontré que le bêta carotène, la vitamine C ainsi que les polyphénols retrouvés dans les composés phytochimiques, grâce à leur propriétés antioxydantes, exercent un effet protecteur contre diverses pathologies incluant les maladies cardiovasculaires et les cancers.
  • L’apport en fibres dans ce régime est souvent en dessous des recommandations, ce qui peut augmenter les risques de cancers du côlon et affecter le microbiote intestinal. Un microbiote intestinal équilibré est important pour la santé. Une alimentation faible en fibres et en glucides et riche en gras et en protéines animales est associée à une réduction de la diversité du microbiote. Elle est aussi associée à une réduction des bonnes bactéries qui produisent les acides gras à chaine courte ayant des effets bénéfiques sur la santé (entre autres sur le système immunitaire) et à une augmentation des mauvaises bactéries associées à l’obésité, à l’inflammation et à un risque accru de maladies chroniques.
  • Les effets à long terme de la diète cétogène ne sont pas connus. Cette diète est caractérisée par une faible adhésion à long terme. Ainsi, si les gens ne suivent pas le régime à long terme et retournent à leurs anciennes habitudes, ils risquent de reprendre le poids perdu et même plus.
  • La diète cétogène a pour effet d’acidifier l’organisme, ce qui peut mener à la perte de calcium osseux, et par conséquent à une déminéralisation du tissu osseux et à une augmentation du risque d’ostéoporose. Cet état d’acidocétose peut aussi entrainer le développement de lithiases rénales. Ce régime peut aussi être dangereux pour ceux qui ont des maladies telles que le diabète et l’hypertension et qui prennent des médicaments, puisque la dose de la médication doit être ajustée en cours de route selon les changements de leurs paramètres biochimiques.

À suivre seulement sous supervision médicale

À cause des risques potentiels associés à la diète cétogène, un encadrement serré par des professionnels de la santé (médecin, nutritionniste) est nécessaire pour les personnes qui suivent cette diète. Pour aider à la mettre en pratique, SOSCuisine offrira bientôt un menu cétogène, disponible sous suivi médical.


Références

  • Extenso (2018) La diète cétogène et ses effets sur le poids corporel et sur les lipides sanguins, État de la question, 14 pages.
  • Naude et coll. (2014) Low carbohydrate versus isoenergetic balanced diets for reducing weight and cardiovascular risk: a systematic review and meta-analysis. PloS ONE;9(7): e100652.
  • Bueno et coll (2013) Very-low-carbohydrate ketogenic diet v. low-fat diet for long-term weight loss: a meta-analysis of randomised controlled trials. Br J Nutr; 130:1178-1187.
  • Gomez-Arbelaez et coll. (2017) Body composition changes after very-low-calorie ketogenic diet in obesity evaluated by 3 standardized methods. J clin Endocrinol Metab;102(2):488-498.
  • PEN Nutrition (2017) Diet Composition – Low Carbohydrate-Evidence Summary http://www.pennutrition.com.proxy3.library.mcgill.ca/KnowledgePathway.aspx?kpid=25612&trid=25973&trcatid=42
  • McKenzie et coll. (2017) A Novel Intervention Including Individualized Nutritional Recommendations Reduces Hemoglobin A1c Level, Medication Use, and Weight in Type 2 Diabetes. JMIR Diabetes;2(1): e5.
  • Meng et coll. (2017). Efficacy of low carbohydrate diet for type 2 diabetes mellitus management: A systematic review and meta-analysis of randomized controlled trials. Diabetes Research and Clinical Practice, 131, 124-131.
  • Noto et coll. (2016). Long-term Low-carbohydrate Diets and Type 2 Diabetes Risk: A Systematic Review and Meta-analysis of Observational Studies. Journal of General and Family Medicine, 17, 1, 60-70.
  • van Wyk et coll. (2016). A critical review of low-carbohydrate diets in people with Type 2 diabetes. Diabetic Medicine: a Journal of the British Diabetic Association, 33, 2, 148-57.
  • Mansoor et coll. (2016) Effects of low-carbohydrate diets v. low-fat diets on body weight and cardiovascular risk factors: a meta-analysis of randomised controlled trials. Br J Nutr; 115:466-479.
  • Holland et coll. (2016) Effects of a ketogenic diet on adipose tissue liver and serum biomarkers in sedentary rats and rats that exercises via resisted voluntary wheel running. Am J Physiol Regul Integr Comp Physiol;311: R337-R351.
  • Paoli et coll. (2013) Beyond weight loss: a review of the therapeutic uses of very-low-carbohydrate (ketogenic) diets. European Journal of Clinical Nutrition, 67, 8, 789-96.
  • Murphy et coll. (2015). Influence of high-fat diet on gut microbiota: A driving force for chronic disease risk. Current Opinion in Clinical Nutrition and Metabolic Care, 18, 5, 515-520.9.
  • Saslow et coll. (2017) Twelve-month outcomes of a randomized trial of a moderate-carbohydrate versus very low-carbohydrate diet in overweight adults with type 2 diabetes mellitus or prediabetes. Nutrition and Diabetes;7:304.
The following two tabs change content below.

Auteur

Kathryn Adel

Kathryn Adel

Kathryn possède des baccalauréats en kinésiologie et en nutrition et une maîtrise en nutrition sportive. Elle est membre de l’OPDQ et de l’Academy of Nutrition and Dietetics. Athlète de demi-fond, elle a couru pour l’équipe Montréal-Olympique et le Rouge et Or. Kathryn se spécialise en nutrition sportive, perte de poids, diabète, santé cardiovasculaire et gastro-intestinale.

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *