Éviter les fruits aux repas: mythe ou réalité?

6 novembre, 2015 , , ,

Vous avez sûrement déjà entendu qu’il faut éviter de consommer des fruits pendant ou à la fin des repas, mais qu’en est-il vraiment? Est-ce une histoire de grand-mère ou y a-t-il une vérité derrière tout ça? Je fais le point pour vous ici.

Les Menus de SOSCuisine: Une solution pour IBS

Les justifications apportées par ceux qui préconisent cette mode

Si on mange des fruits à la fin du repas, ils restent au-dessus des autres aliments dans l’estomac. Ces autres aliments empêchent les nutriments des fruits d’être bien absorbés. Les enzymes digestives seraient moins efficaces s’il y a des aliments de plusieurs groupes en même temps dans l’estomac.

De plus, en gardant plus longtemps les fruits dans l’estomac, il y aurait fermentation et, par conséquent, des symptômes comme les ballonnements et les gaz.

Démystifier cette mode: les faits

Pour ce qui est des enzymes digestives, elles sont équipées pour faire face et bien digérer les mélanges d’ingrédients. Après tout, c’est bien rare qu’un repas oit composé d’un seul ingrédient!

fruits

En ce qui a trait à la fermentation, une chose est claire, il n’y en a pas dans l’estomac… Je m’explique: la fermentation est le processus de décomposition des aliments par des bactéries. Hors, l’estomac est un environnement très acide, principalement à cause de l’acide chlorhydrique qui y est sécrété. Il est donc peu propice au développement de grandes quantités de bactéries. C’est pourquoi il n’y a donc pas de fermentation dans l’estomac. Ce n’est pas pour autant dire qu’il n’y a pas de fermentation ailleurs dans le système digestif. Le gros intestin  (ou côlon, pour les intimes) est la Mecque de la fermentation, je vous en parle un peu plus loin.

Avant de se rendre jusqu’au côlon, les aliments ont un long voyage à faire : entre 6 et 10 heures s’écoulent avant qu’une prise alimentaire passe de la bouche au gros intestin. Tout au long du système digestif, les aliments sont mélangés par le péristaltisme. Il s’agit des contractions musculaires qui permettent la progression du bol alimentaire de la bouche jusqu’au rectum. Ainsi, l’ordre d’ingestion de l’aliment n’a pas vraiment d’importance, car tout finira pas être mélangé ensemble une fois à l’intérieur du système digestif.

La plupart des micronutriments (vitamines et minéraux) et macronutriments (glucides, protéines et lipides) sont absorbés dans le petit intestin. Certains nutriments, comme les fibres et quelques minéraux, ne sont pas absorbés dans le petit intestin et se rendent jusqu’au côlon, où ils sont digérés et absorbés.

La fermentation dans le système digestif

Notons aussi que la fermentation n’est pas nécessairement une mauvaise chose. La fermentation des fibres dans le gros intestin permet au corps de produire des acides gras à chaîne courte (comme le butyrate), ou acides gras volatils, qui jouent un rôle important dans le développement et le maintien d’une flore intestinale en santé et pourraient avoir un rôle dans la santé globale du système digestif et du corps en entier. Pour en savoir plus sur le rôle des fibres et leurs rôles dans la santé digestive, visionnez ce vidéo (disponible en anglais seulement).

Conclusion

On peut affirmer que d’éviter les fruits en fin de repas est vraiment un mythe! Par ailleurs, les fruits ont un rôle important dans notre alimentation et dans notre santé. Il ne faut surtout pas s’empêcher d’en manger, car ils sont sources de plusieurs vitamines et minéraux essentiels. Alors n’hésitez pas à en prendre, autant comme collation que lors de vos repas ;-).

Pour vous inspirer, voici quelques recettes où les fruits volent la vedette:

Salade de mesclun et fraises

Salade de mesclun et fraises

Voir la recette >>

Salade d’avocat, mangue et poulet grillé

Salade d’avocat, mangue et poulet grillé

Voir la recette >>

Croustillant aux pommes

Croustillant aux pommes

Voir la recette >>

Compote de poires au sirop d’érable et aux épices

Compote de poires au sirop d’érable et aux épices

Voir la recette >>

Sources

Extenso (1er septembre 2015).  Habitudes Alimentaires – Il ne faut pas manger de fruits aux repas. http://extenso.org/article/il-ne-faut-pas-manger-de-fruits-aux-repas/ (page consultée le 29 octobre 2015)

University of Missouri Extension. New trend of eating fruit only on an empty stomach is poor advice.http://extension.missouri.edu/cass/documents/Nutrition%20and%20Health/New%20trend%20of%20eating%20fruit%20only%20on%20an%20empty%20stomach%20is%20poor%20advice.pdf (Page consultée le 29 octobre 2015)

 

Auteur

Jef L'Ecuyer
Jef est nutritionniste diplômée de l'Université McGill à Montréal depuis décembre 2014 et membre de l'Ordre des Diététistes-nutritionnistes du Québec (ODNQ) et des Diététistes du Canada.Nouvellement finissante et passionnée par les arts culinaires, Jef propose un regard simple, efficace et pratique sur la planification des repas quotidiens. Dans cette perspective, elle travaille de concert avec la mission de l'équipe de SOSCuisine.

2 commentaires à “Éviter les fruits aux repas: mythe ou réalité?”

18 février, 2022 Denise dit:

Je trouve que les informations au sujet de notre façon de manger change et je je comprends pas.
J’ai appris il y a longtemps que de manger des fruits après un repas n’était pas recommandé et je viens de lire à ce sujet qui contredit ce que j’avais appris. Alors … expliquez moi …
J’ai suivi des cours et souvent ce que j’ai appris est maintenant contredit … Alors ???? qui recommande les vraies informations …
p.s. personnellement je suis tout à fait certaine pour la sensation de gonflement de l’estomac si je mange de la salade de fruits … APRÈS … le repas

Cinzia Cuneo
18 février, 2022 Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Denise,
Effectivement la science fait des progrès aussi en alimentation. Nous essayons de vous donner toujours l’heure juste sur l’état actuel des études.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

Ce site web utilise des témoins (cookies) pour offrir la meilleure expérience utilisateur et assurer une bonne performance, la communication avec les réseaux sociaux ou l'affichage de publicités. En cliquant sur «ACCEPTER», vous consentez à l'utilisation des témoins conformément à notre politique de confidentialité.

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.