La crevette, « chevrette » des mers

28 janvier, 2012 ,

Publié originalement dans le Journal de Montréal le 28 janvier 2012.

On appelle « crevette » environ 2 000 espèces différentes de petits animaux aquatiques à corps souple ayant de longues antennes, dix pattes et une queue en forme d’éventail. Le nom français dérive de « chevrette » par allusion au fait que c’est un animal qui se déplace en sautillant.

Les différentes sortes de crevettes sont le plus souvent identifiées par l’apparence de leur chair au moment de la pêche (la carapace est translucide): Grise, rose, brune, etc.

Longtemps considérée comme un mets de luxe, la crevette est devenue populaire et à prix abordable depuis que des bateaux-usines géants sont utilisés pour la pêcher, et depuis qu’on l’élève dans des fermes industrielles (environ le quart du marché mondial provient d’élevages).

La crevette possède une excellente valeur nutritive, elle est une très bonne source de protéines, faible en gras saturés, contient des acides gras oméga-3, des vitamines et des minéraux. Cependant, de grandes différences existent dans le contenu nutritionnel des crevettes selon les espèces, le lieu de pêche ou d’élevage et les conditions environnementales.

Les crevettes surgelées peuvent avoir été traitées avec des sulfites et contenir un taux élevé de sodium. Mieux vaut donc les consommer avec modération. Les crevettes fraîches n’ont pas ce problème, mais sont plus coûteuses.

Essayez notre recette de Salade d’avocat, mangue et crevettes.

salade_455

The following two tabs change content below.

Auteur

Cinzia Cuneo

Cinzia Cuneo, fondatrice de SOSCuisine.com, n’a jamais voulu négliger la qualité de son alimentation. Elle partage avec vous son expertise particulière pour faire de la bonne cuisine en un minimum de temps et sans complications!

Cinzia Cuneo

Derniers articles par Cinzia Cuneo (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *