Noix de coco: Ami ou ennemi?

8 juillet, 2016 , ,

Depuis quelques années, les superaliments font souvent la une des magazines santé. Après le curcuma, la baie d’açaï, l’agave, les graines de chia, la spiruline, la mode est maintenant à la noix de coco, principalement pour son huile, mais aussi pour son lait et son eau. On entend parler de ses bienfaits supposés pour le traitement de l’Alzheimer, du diabète, des maladies gastro-intestinales et cardiovasculaires.

Je profite du fait que plusieurs lecteurs nous ont posé des questions sur le sujet pour faire le point avec vous sur la noix de coco. Analysons ensemble quelques-uns des sous-produits de ce fruit et les allégations qu’on leur porte.

L’eau de noix de coco

coconut-water-eau-coco

L’eau de noix de coco est commercialisée comme boisson de réhydratation. On sait qu’en situation d’urgence, dans les endroits éloignés,  l’eau des noix de coco peut être utilisée lorsqu’un soluté stérile n’est pas disponible. En effet, l’eau de coco contient un mélange d’électrolytes qui s’apparente à celui des solutions de réhydratation intraveineuses. Mais est-ce valable pour la réhydratation orale? Et qu’est-ce qui en est de la réhydratation pendant le sport?

Comme mentionné plus haut, l’eau de la noix de coco contient plusieurs électrolytes, mais elle contient naturellement aussi une petite concentration de glucides (sucres). Les eaux de noix de coco qu’on peut acheter en magasin peuvent contenir, selon la marque, plus de glucides que dans l’eau qui vient directement de la noix de coco. Vu sa haute teneur en électrolytes, l’eau de noix de coco a été choisie par certains athlètes pour remplacer les boissons sportives (comme Gatorade, Powerade, etc.). Ce n’est pas le meilleur choix, car malgré le fait qu’elle contient des électrolytes, l’eau de noix de coco contient trop peu de sodium (élément le plus perdu dans la sueur) et trop de potassium. Ceci peut être problématique pour certaines personnes. Choisissez plutôt une boisson spécialement conçue pour les sportifs, ou vous pouvez même faire la vôtre en suivant notre recette.

autopromo_lacto_ovo_veg_fr

On entend aussi dire que l’eau de la noix de coco aide à détoxifier le corps. Comme mentionné dans un précédent article sur le jus de citron, le principe de détox n’est pas à priori nécessaire pour la plupart de gens. En effet, le corps est capable, par lui-même, de faire l’élimination de ses déchets, nul besoin de lui donner un coup de main avec de l’eau de noix de coco. À moins d’être atteint d’une maladie grave touchant le foie ou les reins, le corps est tout à fait capable de remplir sa fonction «auto-nettoyante»!

Bref, si vous choisissez de consommer de l’eau de noix de coco, ne le faites pas pour son pouvoir détox, et portez attention aux valeurs nutritives de celle que vous choisissez, elle devrait être sans sucre ajouté et une portion devrait être de ½ tasse. De plus, gardez en tête que l’eau est la plupart du temps le meilleur choix pour se désaltérer.

Pages : 1 2 3 Page suivante

The following two tabs change content below.

Auteur

Jef L'Ecuyer

Jef L’Ecuyer

Nutritionniste à SOScuisine.com

Jef est nutritionniste diplômée de l’Université McGill à Montréal depuis décembre 2014 et membre de l’ordre professionnelle des diététistes du Québec (OPDQ) et des Diététistes du Canada. Nouvellement finissante et passionnée par les arts culinaires, Jef propose un regard simple, efficace et pratique sur la planification des repas quotidiens. Dans cette perspective, elle travaille de concert avec la mission de l’équipe de SOSCuisine.

Jef L'Ecuyer

Derniers articles par Jef L’Ecuyer (voir tout)

Articles

5 commentaires à “Noix de coco: Ami ou ennemi?”

juillet 14, 2016 à 9:58 , Liette Beausoleil dit:

Je trouve que votre article ne rend pas justice à l,huile de noix de coco, je parle de celle qui possède les critères de base. Vous ne parlez pas des avantages de la cuisson à haute températures avec cette huile, ni de l,action des cetones sur le cerveau des personnes souffrant d’hypoglycémie et de celles qui souffrent de là maladie d’Alzheimer.
Je prends 2c.s. d’huile de noix de coco tous les matins depuis plus de huit mois. Depuis plusieurs années je me tapait une crise d’hypoglycémie tous les matins 2h. après mon petit dejeuner. Depuis que j’ai remplacé le beurre par l’huile de noix de coco le matin, je ne fais plus de crises d’hypo. ma récente analyse sanguine montre que mon cholestérol à diminuer ainsi que mes tryglycerides
Je crois que l’on devrait s’attarder davantage aux multiples avantage de l’huile de noix de coco .
Merci, liette Beausoleil

Jef L'Ecuyer

juillet 15, 2016 à 10:13 , Jef L'Ecuyer dit:

Bonjour Liette!

Merci pour votre commentaire.
Contente d’entendre que l’huile de noix de coco à eu des bénéfices importants sur votre santé! Je n’en traite malheureusement pas dans l’article parce que l’évidence que nous avons jusqu’à maintenant est anecdotique. Nous aurons besoin d’études randomisées à double insu avant de pouvoir faire des recommandations pour les gens qui souffrent de la maladie d’Alzheimer ou d’hypoglycémie ou pour tous autres bienfaits ou avantages.

Pour ce qui est de la cuisson avec l’huile de noix de coco, il faut faire la distinction entre l’huile vierge et celle qui est raffinée. L’huile de noix de coco vierge a un point de fumée qui se situe à 177°C et à 230°C pour la raffinée. L’huile de canola (240°C) a un point de fumée plus élevé, donc est un meilleur choix pour la cuisson à plus haute température.

février 04, 2017 à 10:09 , Ghislaine dit:

Comment pouvez-vous faire des études en double aveugle, avec répartition aléatoire, randomisée ou hasardisée en nutrition?… L’huile de coco, ça goûte…
cette réponse est une réponse fourre-tout à laquelle les nutritionnistes ont recours pour se conformer à leur corporatisme. Toutes les expériences de tous et chacun sont toujours considérées comme anecdotiques… c’est perdre son temps que de relater son expérience à une nutritionniste. Une somme importante d’anecdotes en nutrition ne serait donc pas valable.
Si le corps est atteint d’une maladie rénale ou hépatique, comment cela se fait-il? Il est supposé se nettoyé tout seul, comme vous le dites, et donc, il n’y aurait pas de maladies. Expliquez-moi!
Pourquoi vous est-il défendu d’affirmer que les aliments soignent et guérissent? Notre pharmacie est dans notre cuisine selon les livres annoncés sur ce site et nous en sommes les pharmacienn(e)s. Il faut arrêter d’attendre après la dite science pour se soigner. Le modèle scientifique en double aveugle, randomisé contre placebo et en cross-over ne fonctionne pas en nutrition à moins de mettre l’aliment en pilule, sans goût et sans odeur. Alors, conservera-t-il ses propriétés?

Jef L'Ecuyer

février 07, 2017 à 10:40 , Jef L'Ecuyer dit:

> > Bonjour Ghislaine!

C’est effectivement plus difficile de faire des études à double insu en nutrition, étant donné que l’on sait habituellement ce que l’on ingère, contrairement aux études faites avec des médicaments! Comme mentionné dans l’article, lors d’une maladie, le corps n’est pas en mesure d’accomplir toutes ses fonctions.

Tout à fait en accord avec vous que notre alimentation joue une grande partie sur notre santé et qu’une partie de notre pharmacie se retrouve en fait… dans la cuisine!

Merci,
Jef

juillet 29, 2016 à 10:24 , Chantale Couture dit:

Merci pour votre article!!
Personnellement, je suis mitigée sur l’utilisation de l’huile de noix de coco. C’est un produit très ressent et je considère qu’on manque d’études sur ses réelles propriétés. Nous qui surveillons de près ?? l’apport en cholestérol……… Moi et mon conjoint ( opéré en février dernier pour une artère bouchée) attendrons d’autres études plus probante avant de nous permettre d’utiliser cette où elle huile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *