Solutions alimentaires pour le syndrome de l’intestin irritable

9 décembre, 2019 , , ,

2) Intolérance à l’histamine

L’histamine est un composé connu pour son rôle dans la réponse immunitaire de l’organisme aux protéines étrangères, en particulier la réponse allergique. Cela peut déclencher une cascade de réactions inflammatoires. Au quotidien, de petites quantités aident à réguler les fonctions dans tout le corps. L’histamine est produite par les globules blancs de notre corps appelés mastocytes, mais est également présente naturellement dans de nombreux aliments. La quantité d’histamine dans les aliments peut être inhérente à l’aliment ou dépendre de facteurs externes tels que le stade de maturation, le stockage, la méthode de transformation et l’origine. Des hypothèses suggèrent que l’intolérance à l’histamine peut être causée par un manque d’enzymes ou une production accrue d’histamine endogène, mais la cause exacte demeure inconnue. Si les niveaux d’histamine dans l’organisme sont élevés pour une raison quelconque, la consommation d’aliments riches en histamine peut déclencher divers symptômes qui peuvent varier d’une personne à l’autre. Les gens peuvent avoir des symptômes digestifs (maux de ventre, ballonnements, diarrhée, reflux) mais aussi d’autres types de symptômes tels qu’une sensation de serrement à la gorge ou à la poitrine, des palpitations cardiaques, des maux de tête, des étourdissements, de la fatigue, des bouffées de chaleur, de l’urticaire, des démangeaisons ou des allergies alimentaires. Généralement, les symptômes peuvent survenir immédiatement après l’ingestion d’un aliment déclencheur ou plus tard (deux à quatre heures après). Parfois, les symptômes peuvent varier selon les saisons de l’année. Les aliments riches en histamine incluent les tomates, les épinards, les avocats, les fraises, les cerises, les fromages vieillis, les charcuteries, les aliments fermentés, le vin, la bière, les restants de viandes, de volaille et de poisson de même que certaines épices. Si vous suspectez que vous avez une intolérance à l’histamine, vous devriez consulter un médecin spécialiste (gastroentérologue ou allergologue) et une nutritionniste qui est spécialisée en santé gastro-intestinale.

Pour suivre une diète faible en histamine, abonnez-vous à notre service PREMIUM ou VIP, en spécifiant dans la section «Préférences alimentaires» de votre profil que vous voulez exclure les principales sources alimentaires d’histamine.

3)  Malabsorption des acides biliaires

La malabsorption des acides biliaires, également appelée diarrhée biliaire, est à l’origine de plusieurs problèmes gastro-intestinaux, le principal étant une diarrhée chronique. Cette condition peut être secondaire à l’ablation de la vésicule biliaire (dans environ 9% des cas), au SIBO, à certaines maladies (Maladie de Crohn, pancréatite chronique, résections de l’intestin) ou à la prise de certains médicaments comme la Metformine (médicament pour le diabète). Les symptômes possibles incluent des gaz, l’urgence de déféquer (incluant la nuit), de la diarrhée de couleur claire, une carence en vitamine B12 et une perte de poids inexpliquée. La diarrhée peut survenir de façon plus sévère plusieurs heures après l’ingestion d’un repas riche en gras, et les symptômes empirent généralement si les gens décident de suivre une diète cétogène. Jusqu’à 25% des gens diagnostiqués avec le SII à composante diarrhée (IBS-D) souffriraient plutôt de malabsorption des acides biliaires. Le traitement pour cette condition est un médicament (séquestrant d’acides biliaires) qui fait généralement effet très rapidement (environ trois jours après le début de son utilisation).

4) Intolérance à la béta-caséine de type A2

Certaines personnes peuvent être intolérantes à la béta-caséine de type A2, qui est une variante d’un type de protéine retrouvé dans le lait de vache. Dans ce cas, les symptômes surviennent généralement rapidement suite à l’ingestion de produits laitiers et peuvent inclure de la diarrhée, de la constipation, des gaz, des ballonnements et des crampes abdominales sévères. Pour plus d’informations, lisez cet article.

En conclusion, il est important que vous déterminiez la cause précise de vos symptômes digestifs afin de trouver la solution adéquate pour y remédier. Si vous avez besoin d’aide pour découvrir la cause de vos symptômes, n’hésitez pas à consulter une nutritionniste spécialisée en santé gastro-intestinale.

Pages :Page précédente 1 2 3

The following two tabs change content below.

Auteur

Kathryn Adel

Kathryn Adel

Kathryn possède des baccalauréats en kinésiologie et en nutrition et une maîtrise en nutrition sportive. Elle est membre de l’OPDQ et de l’Academy of Nutrition and Dietetics. Athlète de demi-fond, elle a couru pour l’équipe Montréal-Olympique et le Rouge et Or. Kathryn se spécialise en nutrition sportive, perte de poids, diabète, santé cardiovasculaire et gastro-intestinale. Kathryn possède beaucoup d’expérience avec l’approche FODMAP et a complété la certification de l’université Monash.

Kathryn Adel

Derniers articles par Kathryn Adel (voir tout)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Notre infolettre hebdomadaire inclut :

  • Votre nouveau menu
  • Recettes, conseils nutrition et alimentation
  • Occasionnellement, des promotions sur les produits et services de SOSCuisine et de certains partenaires de confiance
  • Occasionnellement, des invitations à aider la recherche universitaire en répondant à des sondages ou études
  • Votre adresse email ne sera jamais transmise à des tiers et vous pourrez retirer votre consentement à tout moment.
SOSCuisine, 3470 Stanley, bureau 1605, Montréal, QC, H3A 1R9, Canada.