4 questions pour une nutritionniste sportive: Deuxième partie

26 septembre, 2017 , , ,

Nous avons sondé nos fans sur Facebook pour savoir quelles seraient les questions que vous auriez à poser à une nutritionniste sportive. Voici les meilleures, et les réponses de Kathryn Adel, nutritionniste sportive. Lisez la première partie ici.

Question #3: Quels sont les meilleurs aliments après un entraînement?

– Aurore L.

Ce que l’on devrait manger après un entraînement dépend de sa durée et de son intensité. Après un entraînement de moins d’une heure de faible intensité (par exemple de la marche), il n’est pas nécessaire de manger. Par contre, après un entraînement d’intensité élevé d’une heure et plus (tel que le squash, la claquette et le zumba), il est important de consommer une collation ou un repas qui contient des glucides et des protéines afin de maximiser la récupération. Les glucides permettent de refaire les réserves d’énergie et les protéines permettent la réparation des muscles.

Si possible, on tente de consommer un repas complet le plus rapidement possible (dans les 2 heures suivant la fin de l’entrainement). Si cela n’est pas possible, on opte pour une collation qui contient des glucides et des protéines. Les quantités dépendent du type de sport, des besoins de chacun et de la fréquence des entrainements. On peut combiner différents aliments, par exemple : fruits séchés et noix, craquelins et fromage ou yogourt et fruits.

Question #4: Que devrait-on manger en compétition ou en tournoi quand c’est pour la journée entière qu’on est là?

– Geneviève H.

Lorsqu’on a plusieurs compétitions ou tournois dans la même journée, il est important de prévoir ses repas et collations. Quoi manger dépend du délai entre les épreuves. Si le délai est court (une heure et moins), on opte pour une collation qui procure de l’énergie rapide et qui est facile à digérer telle qu’une purée de fruits ou une barre de figues. Il est aussi important de bien s’hydrater, une boisson pour sportifs (maison ou commerciale) est recommandée.

Si on a plus de temps entre les épreuves, on opte pour une collation plus rassasiante, qui contient des glucides et des protéines. Cette combinaison permet aux muscles de récupérer plus rapidement et de refaire leur plein d’énergie. On peut combiner différents aliments, par exemple : fruits séchés et noix, craquelins et fromage ou yogourt et fruits. Si on a un délai de trois heures ou plus, on peut alors opter pour un repas complet, qui contient surtout des glucides, une quantité modérée de protéines et pas trop de gras, similaire à un repas que l’on mangerait avant un entrainement ou une compétition. Voici quelques exemples de repas :

Procurez-vous notre livre «La cuisine efficace des familles actives» pour savoir quoi manger avant, pendant et après le sport!

The following two tabs change content below.

Auteur

Kathryn Adel

Kathryn Adel

Kathryn possède des baccalauréats en kinésiologie et en nutrition et une maîtrise en nutrition sportive. Elle est membre de l’OPDQ et de l’Academy of Nutrition and Dietetics. Athlète de demi-fond, elle a couru pour l’équipe Montréal-Olympique et le Rouge et Or. Kathryn se spécialise en nutrition sportive, perte de poids, diabète, santé cardiovasculaire et gastro-intestinale.

Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *