Maladies inflammatoires de l’intestin, diètes et régimes

15 août, 2016 , , , ,

Comme promis lors de mon dernier article sur les maladies inflammatoires de l’intestin (MII, maladie de Crohn et colite ulcéreuse), je compare ici les différentes diètes qui ont pu vous être recommandées si vous souffrez de MII : l’alimentation faible en FODMAP*, le régime en glucides spécifiques, la diète anti-inflammatoire, la diète paléo et le régime hypotoxique.Une petite note avant de commencer: il n’y a pas une diète ou type d’alimentation qui fonctionne pour toutes les personnes atteintes de la colite ulcéreuse ou de la maladie de Crohn. Il se peut, par contre, que la donne change prochainement, car des études sur le sujet sont actuellement en cours.

Le plus important est d’individualiser votre diète. Vos besoins dépendent de plusieurs facteurs: votre diagnostic, l’endroit de votre système digestif où la maladie se situe ainsi que le statut de celle-ci. Une alimentation adaptée à vos besoins et vos intolérances (aussi passagères soient-elles) vous permettra d’être le plus confortable possible, tout en répondant à tous vos besoins nutritionnels. Avant d’entreprendre une diète spécifique, parlez-en à votre équipe de soin.

Sans tarder, regardons ensemble les différents types d’alimentation qui pourraient vous avoir été recommandés: l’alimentation faible en FODMAP, le régime en glucides spécifiques, la diète anti-inflammatoire pour les MII, la diète paléo et le régime hypotoxique. Pour chacun, je vous donnerai plus de détails et vous indiquerai si la recherche scientifique a pu démontrer l’efficacité de ces diètes dans la gestion des symptômes associés à la maladie de Crohn et la colite ulcéreuse.

1. Alimentation faible en FODMAP

Les FODMAP sont des glucides qui ne sont pas bien digérés par le système digestif. N’étant pas correctement digérés, ils se retrouvent en quantité importante dans le gros intestin (côlon) où ils sont fermentés. Cette fermentation entraîne, chez les personnes qui y sont sensibles, des symptômes fonctionnels. Ils incluent la dyspepsie, les ballonnements, la diarrhée, la constipation et les gaz intestinaux.

Stomach-ache-4

La majorité des études portant sur les FODMAP s’intéressent plutôt au syndrome de l’intestin irritable. Par contre, une récente revue de littérature a permis de conclure que l’alimentation faible en FODMAP pourrait être efficace pour les gens souffrant d’une maladie inflammatoire de l’intestin, afin de mieux gérer les symptômes fonctionnels, surtout lors des périodes de rémission.

L’alimentation faible en FODMAP est conçue pour être suivie pour 4-6 semaines. Durant cette période, la quantité de FODMAP est réduite le plus possible dans l’alimentation. De cette façon, les symptômes sont diminués. On réintroduit par la suite chacune des 6 familles de FODMAP individuellement afin d’identifier laquelle ou lesquelles sont problématiques.

Pour essayer l’alimentation faible en FODMAP, suivez nos menus faibles en FODMAP qui vous assurent d’avoir les quantités adéquates des aliments à limiter (ceux dont la teneur en FODMAP est modérée) et l’absence d’aliments à teneur élevée.

Pour plus d’information sur comment mettre en pratique l’alimentation faible en FODMAP dans votre train-train quotidien, pourquoi ne pas jeter un coup d’oeil à notre livre «La solution FODMAP: Pour en finir avec les maux de ventre»?

La Solution FODMAP pour finir avec les maux de ventre

2. Régime en glucides spécifiques (SCD – Specific Carb Diet en anglais)

Le régime en glucides spécifiques est une version extrême des diètes faibles en glucides. Le sucre (sucrose), le lactose, tous les produits céréaliers et les féculents sont retirés de l’alimentation.

Contrairement à l’alimentation faible en FODMAP, ce type de diète n’a reçu aucune preuve scientifique qui appuie son utilisation. Les principes fondamentaux du régime en glucides spécifiques sont basés sur la croyance que les aliments riches en glucides ne seraient pas bien digérés et se retrouveraient rapidement dans le côlon. Une fois là, les glucides auraient tendance à produire des toxines et des gaz, ce qui causerait la diarrhée et les autres symptômes. En éliminant la plupart des sources de glucides de l’alimentation, on éliminerait aussi la source d’énergie des mauvaises bactéries dans le côlon et donc les symptômes.

carbs-2

Bien que ces principes soient basés en partie sur des faits, on sait maintenant qu’il n’est pas nécessaire de retirer tous les aliments contenants des glucides de son alimentation pour obtenir une réduction des symptômes. Il suffit d’éviter les types de glucides qui posent problème…  Ce que fait correctement l’alimentation faible en FODMAP!

3. Diète anti-inflammatoire pour la maladie de Crohn et colite ulcéreuse (IBD-AID en anglais)

Cette nouvelle diète est issue du département de médecine de l’Université du Massachusetts aux États-Unis. Une équipe de chercheurs et de nutritionnistes se sont inspirés du régime en glucides spécifiques, mais en y apportant plusieurs changements. En effet, seuls les sucres ajoutés, les produits céréaliers contenant du gluten (seigle, blé, orge et triticale) et certains féculents sont retirés de l’alimentation.

yogurt-1442033_640

Les produits retirés seraient enclins à encourager la croissance de bactéries pro-inflammatoires dans le système digestif quand ils sont présents en trop grande quantité dans l’alimentation. En les retirant, on pense pouvoir éliminer ces bactéries pro-inflammatoires et retrouver un équilibre. De plus, afin de repeupler la flore intestinale avec de bonnes bactéries, on encourage la consommation de probiotiques et prébiotiques.

Malgré les résultats préliminaires intéressants, des études à plus grande échelle sont requises avant que l’on puisse faire la recommandation de suivre ce type de diète.

Menus pour le MII

4. Autres diètes à la mode

Vous avez peut-être déjà aussi entendu parler de la diète paléo et du régime hypotoxique? Malheureusement, ces diètes n’ont pas encore fait leurs preuves pour le traitement des maladies inflammatoires de l’intestin. Malgré quelques cas anecdotiques de rémission, nous n’avons pas d’études qui nous permettent d’en faire la recommandation.

Il est important de se rappeler que plus on retire d’aliments ou de groupes d’aliments, plus les risques de carences nutritionnelles sont élevés. Surtout lors des périodes de rémission, une alimentation aussi libérale et variée que possible est recommandée. Consultez une diététiste-nutritionniste si vous avez besoin d’aide pour adapter votre alimentation selon vos besoins et vos restrictions.

*Les FODMAP sont des glucides fermentescibles qui sont en partie responsables des symptômes chez les gens souffrant du syndrome de l’intestin irritable (SII). Pour plus d’info, lisez cet article.


Références

Enregistrer

The following two tabs change content below.

Auteur

Jef L'Ecuyer

Jef L’Ecuyer

Nutritionniste à SOScuisine.com

Jef est nutritionniste diplômée de l’Université McGill à Montréal depuis décembre 2014 et membre de l’ordre professionnelle des diététistes du Québec (OPDQ) et des Diététistes du Canada. Nouvellement finissante et passionnée par les arts culinaires, Jef propose un regard simple, efficace et pratique sur la planification des repas quotidiens. Dans cette perspective, elle travaille de concert avec la mission de l’équipe de SOSCuisine.

6 commentaires à “Maladies inflammatoires de l’intestin, diètes et régimes”

août 26, 2016 à 10:56 , GHISLAINE AYRES dit:

Je n’ai pas tres bien compris ce que faire avec Fodmap. est ce que pourrier m’aider.Je n’ai pas l’hbitude davoir mal par contre des ballonements apres repas si.merci de me contacter GHISLAINE Ayres

Cinzia Cuneo

août 26, 2016 à 8:23 , Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Ghislaine, la méthode FODMAP permet d’dientifer les sucres fermentescibles résponsables de vos ballonnements. Il faut les retirer d’abord et re-introduire par la suite. Nous offrons un menu spécial pour vous accompagner dans cette démarche.

août 27, 2016 à 4:26 , annick savard dit:

A vrai dire, j’ai une relation amour-haine avec la nourriture! J’adore manger santé mais depuis que la maladie inflammatoire de lintestin a pris le controle( Ce ne pas une joke) de mon corp, je ne sais vraiment plus quoi faire ni manger!! Avant jadorais manger de bonne soupe santé, de l’orge( barley) dans plein de recette et j’en passe mais aujourd’hui, ca me rend malade » J’ai déja de la douleur en permanance alor imaginer quand j’ai par erreur manger du granola avec mon yogourt! J’aimerais vraiment que vous me donniez un coup de main, surtout depuis quelque mois je ne digère plus aucune viande rouge! Je dois faire attention a tout! Je ne peux meme pas manger une pizza sans avoir la frousse pour les épices de la sauce! Sil-vous plait, de vos conseil.

Cinzia Cuneo

août 27, 2016 à 5:17 , Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Annick, Dans votre cas l’accompagnement d’une nutritionniste serait à envisager. Nous pourrions vous aider avec notre service VIP qui inclut 3 consultations avec une nutritionniste spécialisée et un abonnement de 3 mois aux menus: https://www.soscuisine.com/fr/vip/nutrition

décembre 15, 2016 à 10:23 , Chantal dit:

Bonsoir est ce que vous avez fait un livre vs anti inflammation?

Cinzia Cuneo

décembre 16, 2016 à 5:03 , Cinzia Cuneo dit:

Bonjour Chantal,
Nous n’avons pas de livre, mais nous avons des menus: https://www.soscuisine.com/menus/maladie-crohn-colite-ulcereuse/?lang=fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *